Israël déconcerté par la guerre en Syrie

Voilà plus de trois ans que la Syrie est plongée dans un bain de sang. Un tiers de sa population a pris le chemin de l’exil ; la moitié de ses infrastructures ont été anéanties. Ce chaos renforce les craintes sécuritaires d’Israël, partagé entre son hostilité envers le régime de Damas et sa crainte de voir des groupes djihadistes prendre le pouvoir à ses frontières.

par Nir Boms et Asaf Hazani, mai 2014

Ce ne sont pas les termes qui manquent, dans le répertoire israélien, pour désigner les événements qui agitent le monde arabe depuis quelques années. Ils reflètent la manière dont les divers acteurs perçoivent ces changements. Ainsi, le « printemps arabe » des premiers jours est devenu au fil des mois un dangereux « hiver islamiste radical », puis, devant l’incapacité persistante des dirigeants du pays à définir la nature même des transformations en cours, un « bouleversement proche-oriental ». Pour finir, la propension à osciller entre optimisme et pessimisme s’est muée en profonde perplexité. View full post…

Read More 2 Comments

La question de l’incitation

 

 

La question de l’incitation a toujours été la source d’un débat animé entre Israël et l’Autorité Palestinienne. Israël a publié un Index des incitations, ayant pour objet la surveillance des développements de la rhétorique anti-israélienne. Les Palestiniens, ne voulant pas être en reste, ont également produit un rapport de leur cru, dont la seconde édition a été diffusée cette semaine. View full post…

Read More Leave comment

“République” Islamique : la haine et la peur en IranTraduit de l’anglais par Sandra Ores

 

Par Nir Boms et Shayan Arya

 

Il semble que l’Iran possède sa propre version des gags du 1er avril. C’est le 1er avril dernier, en effet, que le régime islamique a commémoré le référendum qui a consacré la prise du pouvoir par les khomeynistes, il y a 32 ans de cela.

En 1979, un référendum s’est effectivement déroulé, même s’il semble clair que très peu d’Iraniens étaient, en cette occasion, conscients du sujet sur lequel ils se prononçaient. Trente-deux ans plus tard, le doute n’existe plus quant à la nature d’un régime islamique, mais on ne voit nul signe avant-coureur, à l’horizon, d’un nouveau référendum qui pourrait infirmer le précédent.

Pendant 32 ans, en effet, c’est le langage de la haine, de l’intimidation et de la peur qui a remplacé celui des urnes. Reste qu’en Iran, comme dans d’autres lieux du Moyen-Orient, lorsqu’exprimer sa volonté par un vote devient impossible, on trouve des voies différentes pour la faire entendre.

 

pavert.jpg

Ils n’ont pas réussi à tout couvrir… View full post…

Read More Leave comment

Les soldats morts ne devraient pas se battre !


Il y a plus de soixante dix conflits actifs aujourd’hui dans le monde, du Mexique jusqu’à l’Indonésie. Les récentes statistiques de l’ONU et du Programme de données sur les conflits d’Uppsala montrent que ce chiffre pourrait bien être en augmentation.

La bonne nouvelle est que les conflits armés semblent évoluer, et que dans une partie croissante du monde, les civils n’en sont plus les cibles principales.

La mauvaise, réside en ce que les conflits entre Etats commencent à transformer les leaders en outsiders, et que certains Etats suivent désormais le chemin des militants, des séparatistes et des groupes terroristes. Ces groupes sont bien moins engagés à mener une conduite de guerre correcte. View full post…

Read More Leave comment