Category Archives: French

08Jun/08

La French Connection

Source Washington Times (États-Unis)
Référence « The French connection », par Nir Boms et Reza Bulorchi, Washington Times, 11 mars 2005.

Auteurs Nir Boms, Reza Bulorchi

Résumé Alors que Washington étudie un possible soutien à la proposition européenne de commerce avec l’Iran, des révélations troublantes sont apparues concernant le programme nucléaire de Téhéran. L’Agence Internationale de l’Energie Atomique (AIEA) a annoncé qu’on lui avait refusé l’accès à la base militaire de Parchin et Associated Press a affirmé que l’Iran avait commencé à construire un réacteur à eau lourde. La France, la Grande-Bretagne et l’Allemagne poursuivent pourtant leur futile politique d’apaisement. Continue reading

08Jun/08

Faire face aux élections iraniennes

Source Washington Times (États-Unis)

Référence « Facing the Iranian elections », par Nir Boms et Elliot Chodoff, Washington Times, 16 juin 2005.

Résumé Tandis que l’Iran poursuit son ping-pong nucléaire avec l’Union européenne, mettant en danger la stabilité régionale, il prépare également les élections de vendredi. Téhéran agite le drapeau de la démocratie islamique et attise les espoirs du monde autour de Rafsandjani, décrit comme un symbole d’espoir et de modération. Toutefois, il a déjà été président de 1989 à 1997 et il incarne donc bien plus le passé que l’avenir. DE toute façon, le président n’est pas la figure centrale du système politique iranien. Ce titre revient à Ali Khamenei, le dirigeant suprême du conseil des Gardiens de la révolution, un conseil qui a un rôle central dans l’organisation des élections.

Continue reading

08Jun/08

Les promesses creuses de l’Égypte

Source New York Post (États-Unis)
Référence « Egypt’s Empty Promise », par Nir Boms, New York Post, 19 novembre 2005.

Résumé L’Égypte, le plus grand pays arabe du monde organise sa deuxième élection de l’année, mais les nouvelles ne sont pas bonnes. Le mois dernier, Hosni Moubarak a été réélu et le premier tour des élections parlementaires a donné de très bons résultats pour les Frères musulmans. Le régime Moubarak a affirmé que les dernières élections présidentielles étaient le premier pas vers le « progrès », mais ces promesses semblent être des mots creux. Même le Conseil national des Droits de l’homme en Égypte, financé par le gouvernement, a estimé que les élections n’avaient pas été vraiment une compétition électorale.

Le gouvernement a tout fait pour favoriser le parti de Moubarak, le Parti national démocratique. Officiellement, le parti Ghad a obtenu 7,6 % des voix mais pour ses dirigeants, ils auraient dû en avoir au moins 30 %. Pourtant, à la Maison-Blanche, on se félicité des avancées enregistrées. Dans le même temps, toutefois, Amnesty International a dénoncé la pratique de la torture dans ce pays, le rapport sur la liberté religieuse du département d’État s’alarme du non respect du droit des coptes et le gouvernement égyptien a fait arrêter un blogueur féministe de 21 ans.
Pour la première fois cette année, l’aide états-unienne à l’Égypte est conditionnée aux réformes politiques et économiques, cela débouchera peut-être sur quelque chose.

Ancien fonctionnaire à l’ambassade d’Israël aux États-Unis, Nir Boms est vice-président de la Foundation for the Defense of Democracies et membre du Council for Democracy and Tolerance de Tashbih Sayyed du cabinet Benador Associates. Il est vice-président du Centre for Freedom in the Middle East .